À 16 ans, Elizabeth Hosking sera aux Jeux !

À 16 ans,  Elizabeth Hosking sera aux Jeux !

Elizabeth Hosking en action à une épreuve de demi-lune.

Crédit photo : PHOTO :Courtoisie APEXX

Fulgurante progression jusqu’à PyeongChang

La jeune planchiste de 16 ans Elizabeth Hosking, du programme de sport-études (snowboard et freeski) de la Polyvalente de Saint-Jérôme, deviendra, le 9 février prochain, la plus jeune athlète de la délégation canadienne aux Jeux olympiques d’hiverde PyeongChang.

L’étudiante de 5e secondaire est membre des équipes APEXX, de l’Académie des Sommets Sportifs, dirigées par Catherine Parent et Brian Smith.

« L’an dernier, à pareille date, Elizabeth visait les Olympiques d’hiver de 2022, à Pékin. Toutefois, sa progression sur neige fut telle qu’on a décidé de la faire participer à plus de compétitions internationales. Ainsi, au Championnat du monde senior de 2015, en Espagne, elle a pris la 14e position. Et là, à 16 ans seulement, elle sera la cadette de l’équipe canadienne avec des coéquipières dont la moyenne d’âge est de 32 ans. C’est phénoménal », a louangé son entraîneur Brian Smith.

La planchiste de Mille-Îles, à l’ouest de Saint-Jérôme, s’est faufilée parmi quatre candidates qui bataillaient ferme pour une des trois places disponibles avec Équipe Canada.

« Elle a fait sa place grâce à son cumulatif de points, à l’évaluation de son potentiel, ainsi qu’à d’autres critères. En saison hivernale 2017-2018, elle s’est maintenue autour de la 16e position aux compétitions de Copper et d’Aspen, au Colorado. Ça a été un peu plus difficile en Nouvelle-Zélande, au départ », a poursuivi Brian Smith qui accompagnera Elizabeth en Corée du Sud à titre d’entraîneur de l’équipe nationale canadienne. Catherine Parent, directrice générale et cofondatrice de l’Académie des Sommets Sportifs, sera aussi de l’épopée.
Aux Olympiques de PyeongChang, Elizabeth Hosking compétitionnera à l’épreuve de demi-lune.

« Je vais à PyeongChang pour acquérir de l’expérience. C’est déjà une victoire personnelle de m’y rendre à 16 ans. J’entends améliorer chacune de mes descentes, tout en relaxant. C’est en 2022 que je vise une médaille » a-t-elle confié.

« Toutefois, l’adrénaline aidant, je ne serais pas surprise d’atteindre de nouvelles hauteurs maximums. C’est ma spécialité. »

Dans la même veine, l’entraîneur Brian Smith croit que son athlète repoussera les limites en Asie.

« Les sauts en demi-lune atteignent généralement 22 pieds. Avec la rampe de départ à 32 pieds, la hauteur de ses manœuvres risque d’être très spectaculaire. De plus, son taux d’atterrissages réussis, aux sauts des descentes, est passé de 37 % à 86 %. Elle peut encore nous épater. »

La famille d’Elizabeth Hosking sera également du voyage. L’athlète des Laurentides bénéficiera d’un support moral en Corée du Sud.

« Cet exploit, la qualification, c’est le travail d’une jeune fille déterminée, persévérante et qui avait un rêve.  C’est également le travail d’une équipe d’entraîneurs à ses côtés depuis son tout jeune âge », a achevé Catherine Parent.