Pétroliers du Nord – La Régie de l’aréna RDN confirme le non-renouvellement de l’entente

Par Luc Robert
Pétroliers du Nord – La Régie de l’aréna RDN confirme le non-renouvellement de l’entente

Luc Robert – La Régie de l’aréna Rivière-du-Nord confirme que les nouvelles propositions émises par les Pétroliers du Nord, afin de revenir à Saint-Jérôme pour la saison 2019-2020, ont été rejetées par les dirigeants de l’organisme.

Tout au plus, la Régie RDN pourrait offrir aux Pétroliers du Nord un hébergement temporaire, jusqu’à Noël 2019, les samedis soir, en attendant que ceux-ci se trouvent un nouveau domicile.

La formation des Laurentides a amorcé depuis quelques temps des négociations afin de relocaliser l’équipe à Laval. L’endroit visé serait le vieux Colisée de l’endroit, où la LNAH a déjà eu pignon sur rue à deux occasions.

« C’est la déception totale, mais je m’en attendais. Mme Louise Gallant (mairesse de Sainte-Sophie) retournait mes appels et courriels, mais malgré de nombreuses démarches, jamais M. Stéphane Maher (Saint-Jérôme) et Me Paul Germain (Prévost) n’ont daigné me rencontrer en face à face avec moi. J’ai l’impression que les deux derniers s’en foutait comme dans l’an 40 », a commenté le président des Pétroliers, M. Robin Bélanger.

Celui qui est à la tête des Pétroles et Mazouts Bélanger se sent trahi.

« On ne demandait pas grand-chose : juste les samedis soir, au pire, jusqu’à la fin de l’année prochaine. On aurait pu vivre sans vestiaire permanent. On nous offre jusqu’aux fêtes, pour nous virer de bord. On a été des gentlemen, dans les négociations, et ça n’a pas payé. Aurait-il fallu aller sur la place publique ? Ce n’est pas ma façon de faire. On s’est fait avoir ».

« Comment se fait-il que Me Paul Germain ne venait pas à nos événements, même quand nous l’invitions à l’aréna ? Quand M. Maher invoque les « événements Diaby », il me semble que c’est une raison facile de nous écarter de Saint-Jérôme. Tout allait bien, après les modifications à la sécurité. Ailleurs dans la LNAH, les villes aident leur club local. À Thetford Mines, ils vont devancer les heures du début des parties, afin d’accommoder l’Assurancia. Ici, on avait une seule élue, Mme Gallant, derrière nous ».

Les Pétroliers du Nord entameront sous peu des négociations plus intensives avec le Colisée de Laval.

« Nous sommes très conscients que le Rocket fonctionne fort dans ce marché. Je vais continuer comme propriétaire et commanditaire du club, mais ça laisse un arrière-goût. Mon cœur, en tant qu’ancien joueur des Panthères, est à Saint-Jérôme. J’ai des bureaux d’affaires à Mirabel et à Saint-Jérôme. C’est là que je voulais opérer mon club de hockey ».

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de