Gaëlle Le Clézio Claessens publie un premier recueil

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Gaëlle Le Clézio Claessens publie un premier recueil
Gaëlle Le Clézio Claessens lors du lancement de son premier recueil J’ai joué dans l’eau de la rive, Poésie et récit, publié aux Éditions GLCC. Une autoédition accompagnée par BouquinBec. (Photo : Courtoisie)

J’ai joué dans l’eau de la rive

Françoise Le Guen – L’écrivaine Gaëlle Le Clézio Claessens procédait dernièrement au lancement de son premier livre intitulé J’ai joué dans l’eau de la rive, Poésie et récit.

 

L’évènement a été une réussite complète, souligne l’auteure qui confie n’avoir jamais été autant serrée dans les bras dans toute sa vie. « La salle était pleine, ce fut un beau succès, une belle fête avec tellement de témoignages d’amitié ! »

Gaëlle Le Clézio Claessens a bénéficié d’une grande collaboration de la part de sa fille Roxane Claessens pour ce livre.

« J’ai été poussée et aidée par ma fille notamment pour la mise en pages. »

J’ai joué dans l’eau de la rive, Poésie et récit.
L’irrésistible besoin d’écrire

Bretonne de naissance et Québécoise d’adoption, Gaëlle est venue seule poursuivre ses études au Québec à l’âge de 17 ans. Arrivée en 1954 pour deux ans seulement, elle s’y est finalement mariée et a donné naissance à trois enfants. Elle écrit depuis toujours. « C’est ma passion et c’est un besoin. Je me rappelle quand mes enfants étaient petits, j’habitais à Montréal, j’étais toute jeune, et quand j’écrivais je me libérais aussi en même temps de mes tensions ». Quand le temps de la retraite est arrivé, l’auteure a alors daté ses très nombreux écrits. Elle se définit comme une personne qui écrit abondamment, selon un besoin personnel, « à partir de mes émotions et de mon regard sur le monde, ou d’une idée qui me vient, qui m’habite et qui m’oblige à écrire. C’est beaucoup d’intuitions. Quand je prends la plume, c’est spontané ». Et avec toute la conscience de cette énergie qui l’habite.

C’est un poème qui a donné le titre au livre J’ai joué dans l’eau de la rive. « J’arrive, oh oui j’arrive au mystère de soi dans ma vie, dans la vie (…) C’est un texte marquant et qui me situe. Tout part de moi, de ma vibration ». Elle se livre avec sincérité, dans une poésie a son image, empathique, bienveillante, résiliente et toujours en marche vers l’espoir.

Si elle habite à Laval, c’est une habituée des soirées de Poésie Académie à Saint-Jérôme. Elle fait partie des cercles littéraires de notre région depuis des années : Poésie Académie aussi R.A.P.P.E.L Paroles-Création, Société Littéraire de Laval, Fédération québécoise de Laval et le C.A.L.Q.

Biographie

Mère et grand-mère, fidèle en amitiés sincères et active dans sa communauté, Gaëlle Le Clézio Claessens est animée de tous ces liens, reconnaissante en conscience de leurs bienfaits.

Enseignante diplômée en éducation (maitre ès art) et en animation, Gaëlle est une écrivaine passionnée, captivée par le sens à donner à l’existence, les relations humaines, les fondements de l’éducation et « la beauté qui suinte de partout, si l’on s’attarde à la voir et à la cultiver ».

Elle chante présentement dans deux chorales, ce qui l’occupe avec bonheur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de