Le Festival du film de montagne de Banff fait salle comble

Publié le 20 mars 2017

Karyan Fortin et Nicolas Olijnyk, organisateurs de la Tournée mondiale du Festival du film de montagne de Banff à Saint-Jérôme.

©(Photo: TC Media - Élaine Nicol)

La Tournée mondiale du Festival du film de montagne de Banff a attiré des centaines de personnes de tous les milieux qui rêvent de voyages et d’aventure, à Saint-Jérôme à la salle André-Prévost lundi dernier.

La salle André-Prévost était bondée pour le Festival du film de montagne de Banff.

©(Photo: TC Media - Élaine Nicol)

Cette 21e édition vogue sur les eaux glaciales de l’Antarctique, grimpe sur les parois sauvages de la jungle polynésienne en plus de surfer près des côtes glacées d’Islande. Un concert de haute-voltige par des musiciens suspendus au-dessus des Gorges du Verdon en France est au programme, de même qu’une randonnée de 60 jours dans les canyons de l’Utah.

Cette année, plus de 300 films ont été soumis à l’organisation du Festival et une centaine d’entre eux ont été présentés devant public au cœur du Parc national de Banff. Pour faire suite à l’événement, le festival fait escale dans 40 pays avec les 35 meilleurs films. Au Québec, ce sont plus de 20 000 amateurs de plein air et d’aventures qui vont découvrir la sélection de dix films de 5 à 50 minutes.

«Chaque année, on fait salle comble. Des personnes de tous les âges et tous les milieux se déplacent pour découvrir ces images sensationnelles. Cette présente édition est particulièrement impressionnante de par les équipements technologiques utilisés dans les films : drones, caméras GoPro, etc.», soutient Magalie Difolco, porte-parole de l’événement.

Par ailleurs, pour la première fois de son histoire, le Festival du film de montagne de Banff se déplacera au nord du 55e parallèle du territoire québécois. La tournée s’arrêtera au Nunavik en avril 2017. Le festival est présenté par le magazine Espaces Évasion.