Une artiste-peintre expose aux Sentiers commémoratifs de la Rivière

Mathieu Ste-Marie mathieu.ste-marie@tc.tc
Publié le 17 octobre 2016

Claire Philibert expose vingt-quatre œuvres aux Sentiers commémoratifs de la Rivière.

©Photo: TC Media-Élaine Nicol

ART. Vingt-quatre œuvres de l'artiste-peintre, Claire Philibert, sont exposées dans le columbarium des Sentiers commémoratifs à Prévost depuis peu.

Dans les prochaines semaines, les visiteurs pourront apprécier ses peintures de différents styles tels que le réalisme, les paysages, le figuratif et l'abstrait.  

Pour elle et son agente Lynn McLaughlin, l'endroit, qui offre plusieurs services funéraires, est idéal pour y tenir une exposition.

«J'ai été subjugué par l'endroit lorsque je suis venu cet été. C'est magnifique. Je trouve que c'est un cimetière vivant», affirme Mme McLaughlin.

L'artiste qui peint depuis maintenant 10 ans tenait son premier vernissage jeudi aux Sentiers commémoratifs de la Rivière. 

La résidente de Laval a commencé en dessinant sur une feuille blanche des images et des photos. Elle s'est découvert une passion et du talent.

Lorsqu'elle crée, Mme Philibert se sent bien.
«Quand on fait de la peinture, on est concentré et dans notre bulle. On ne voit pas le monde autour»

Celle qui est la cousine du peintre André Philibert a réalisé plus d'une centaine d'œuvres depuis ses débuts.

«En ce moment, je me laisse aller. J'ai une idée dans la tête, et je tente de la faire refléter sur la toile, avec des couleurs de peinture qui me plaisent», raconte l'artiste qui utilise notamment l'huile et l'acrylique.

Lynn McLaughlin, agente de Claire Philibert.

©Photo: TC Media-Élaine Nicol

De la visibilité

Cofondateur des Sentiers commémoratifs de la Rivière, John Tittel, a accueilli avec plaisir ces œuvres dans son entreprise.

«Lorsqu'on regarde l'édifice, on remarque que le décor se prête bien à l'exposition d'œuvres telles que des toiles, de la photo et de la sculpture. Nous aidons les artistes à avoir de la visibilité et en contrepartie ça nous en donne aussi», affirme celui qui dit ne pas prendre de commission sur les œuvres vendues par l'artiste.

Notons que son entreprise, qui s'est associée cette année avec l'entreprise Magnus Poirier, offre tous les services d'un cimetière traditionnel, mais avec une mission plus écologique. 

John Tittel, cofondateur des Sentiers commémoratifs de la Rivière.

©Photo: TC Media-Élaine Nicol