On parlera du rôle des médias dans la compréhension des enjeux internationaux

Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI)

Publié le 29 octobre 2016

Lancement de la programmation régionale des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI), avec les porte-paroles 2016, Suzanne Chénier et Henri Prévost et Sylvie Gendron, la coordonnatrice de Solidarité Laurentides Amérique centrale (SLAM).

©TC Media - Élaine Nicol

LAURENTIDES. Du 3 au 12 novembre, la 20e édition des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) aura lieu dans douze régions du Québec, dont les Laurentides. Les JQSI 2016 traiteront de Solidarité internationale et couverture médiatique : enjeux et défis.

Cette année, les JQSI, dont le slogan est À humanité variable, invitent la population à réfléchir au rôle des médias dans la compréhension que l’on a des enjeux internationaux et ce sous la forme d’ateliers, de conférences, d’expositions et de documentaires. Les porte-paroles 2016 de la région sont Suzanne Chenier et Henri Prévost, journalistes à l’hebdomadaire régional L’Écho du Nord, respectivement durant 35 et 40 ans.

Au programme

Les activités débuteront par le panel Voix de femmes du Guatemala avec deux femmes mayas, Catarina Garcia Hernández et Lesvia Vela, ainsi qu'une représentante du Projet Accompagnement Québec Guatemala(PAQG), Marianita Hamel, le dimanche 6 novembre de 13h30, à 15h, à la salle Anthony-Lessard de la Maison de la culture Claude-Henri Grignon.

Un deuxième panel avec pour titre Solidarité internationale et couverture médiatique : enjeux et défis aura lieu le mercredi 9 novembre, de 12h30 à 14h, à l’auditorium du Cégep de Saint-Jérôme. Le panel sera animé par Charles Gill, enseignant en journalisme et communications du Cégep de Saint-Jérôme.

Pour clôturer les JQSI 2016, le documentaire À la poursuite de la paix sera présenté au Ciné-club de Prévost, le vendredi 11 novembre, à 19h30, à la salle St-François-Xavier. La projection sera suivie d’un échange avec le réalisateur Garry Beitel.

En plus de ces trois activités publiques, des animations sont offertes gratuitement aux groupes de jeunes de 15 ans et plus, des écoles secondaires (niveau 4 ou 5), cégeps, Maisons des jeunes ou Carrefours jeunesse emploi et ce, du début novembre à la mi-décembre.

La personne-ressource pour les animations est Mélanie Labelle-Royal qui a, entre autres, accompagné un stage Québec Sans Frontières (QSF) au Burkina Faso et vécu un an comme coopérante-volontaire avec CUSO International au Bénin. (F. L. G.)

Pour plus d’information sur les activités des JQSI 2016 dans les Laurentides, veuillez consulter le http://jqsi.qc.ca/?-Laurentides- ou info@slamlaurentides.org ou 450 569-6470.

Suzanne Chenier

Journaliste à l’hebdomadaire régional L’Écho du Nord durant 35 ans, Suzanne Chenier a toujours été à l’affût des nouvelles, même internationales. Militante d’AI depuis 1980, elle a favorisé l’implication sociale et tenté de refléter dans ses textes journalistiques, les actions et prises de positions des organismes de solidarité internationale du milieu jérômien, dans un esprit de changement social et de justice planétaire.

 Henri Prévost

Journaliste durant 40 ans à L’Écho du Nord de Saint-Jérôme, Henri Prévost jouit depuis 2015 d’une semi-retraite active qui comporte une implication bénévole dans plusieurs organisations de la région.  «Au-delà des attentats, des catastrophes naturelles et des frasques de célébrités qui défraient parfois la manchette, les véritables enjeux planétaires trouvent encore trop peu de place dans nos médias. Il ne s’agit pas de lancer la pierre aux médias qui, en réalité, ne font que répondre à ce que réclament les « consommateurs » de nouvelles. »

Suzanne Chenier

©TC Media - Élaine Nicol

Henri Prévost

©TC Media - Élaine Nicol