Sections

Une proposition qui réjouit Marc Bourcier

Congrès national du PQ


Publié le 12 septembre 2017

Le député Marc Bourcier en compagnie des congressistes Valérie Gobeil, Jean-Paul Thivierge et Cédric Ducharme, lors de l’adoption de la proposition 382 sur l’eau au congrès national du Parti québécois de la fin de semaine dernière.

©(Photo: gracieuseté)

POLITIQUE. Lors du 17e congrès national du Parti québécois, 46 propositions ont été choisies pour la prochaine plateforme, dont celle sur la commercialisation et la gestion de l'eau qui fait grandement plaisir au député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier.

Pour ce dernier, c’est un Québec nouveau, adapté aux réalités de notre époque que le Parti québécois s’engage à façonner. De toutes les propositions adoptées par l’assemblée générale, celle concernant la protection, la commercialisation et la gestion de notre eau a particulièrement fait vibrer M. Bourcier.

«C’est notre grand rêve qui se réalise, le rêve de mes élèves de l'école Notre-Dame et le mien. Depuis plus de dix ans, les élèves et moi avons travaillé inlassablement à sensibiliser la population sur l’urgence d’agir. Que de discussions, d’activités et de débats avons-nous vécus ensemble! Je leur ai fait la promesse de ne jamais lâcher le travail et de porter jusqu’au sommet leurs aspirations», a souligné l'ancien enseignant devenu député.

En mars 2012, Marc Bourcier et quelques-uns de ses élèves s'étaient rendus à l'Assemblée nationale pour y déposer une pétition. Un peu plus de cinq ans plus tard, il fait partie du congrès qui adopte cette proposition à titre de député. «Et voilà qu’en ce 11 septembre 2017, le Parti québécois confirme qu’une fois élu, notre rêve se réalisera… J’en suis encore tout ému», a-t-il conclu.