Il n’y aura pas de McDonald’s à Prévost


Publié le 16 juin 2017

Le projet d'un McDonald's à Prévost ne verra pas le jour pour le moment.

©Photo: Facebook

PROJET. Après des discussions entre APL développement et la Ville de Prévost, et à la suite des commentaires et questions des citoyens, le promoteur retire sa demande de changement de zonage ainsi que son projet de construction d’un restaurant de la bannière McDonald’s.

Le promoteur du terrain commercial à l’angle de la rue Mozart et du boulevard du Curé-Labelle a retiré la demande qui visait la modification de zonage pour la construction d’une station-service et d’un lave-auto. Ce projet représentait un investissement de 5 M$ et la création d’une centaine d’emplois.

De son côté, le Conseil municipal est satisfait du désistement du promoteur afin de permettre un nouveau projet qui répondra davantage aux orientations des citoyens et qui prendra en considération les objectifs définis par la planification stratégique de développement durable <@Ri>Prévost au cœur de l’avenir<@$p>. La Ville désire promouvoir des projets qui répondent aux objectifs et aux critères du Plan d’implantation et d’intégration architecturale et qui s’intègrent harmonieusement au corridor paysager du boulevard du Curé-Labelle.

Soulignons que le maire, Germain Richer, avait mentionné être favorable au projet et que les membres du conseil avaient voté un avis de motion amendant le règlement de zonage sur ce terrain situé près du Jardissimo et du Centre de Rénovation Patrick Morin. Cette modification de zonage permettait la construction d’une station-service.

Des citoyens divisés

Près d’une soixantaine de personnes se sont déplacées, le 1er mai dernier, afin de donner leur avis lors de la consultation publique concernant ce même projet de règlement de modification de zonage.

Des citoyens s’étaient alors présentés au micro pour faire part de leurs inquiétudes. Certains ne comprenaient pas la venue d’une autre station-service alors qu’il y a de plus en plus de voitures électriques et hybrides, tandis qu’une mère de famille s’est dite contre l’idée de l’arrivée d’un restaurant McDonald’s près d’une école primaire.

Pour d’autres, l’arrivée de nouveaux commerces s’avère positive, notamment pour la création d’emplois et la réduction des taxes.