Jacques Duchesneau rencontre les employés de la Ville


Publié le 15 juin 2017

Jacques Duchesneau.

©(Photo: TC Media – archives - ÉlaIne Nicol)oirier)

SAINT-JÉRÔME. L'inspecteur général du Bureau de l'intégrité professionnelle et administrative (BIPA) à la Ville de Saint-Jérôme, Jacques Duchesneau a entamé cette semaine une tournée des différents services municipaux pour aller à la rencontre des 700 employés.

«Les employés et ex-employés ont des choses à dire et il est important pour moi d'aller les rencontrer. Cette première approche permet de créer un lien de proximité», a souligné M. Duchesneau. Depuis l'annonce de la formation du BIPA, le 14 mars dernier, Jacques Duchesneau  estime à une vingtaine d'anciens employés de la Ville de Saint-Jérôme qui ont tout fait pour le contacter même si la ligne de dénonciation n'a été mise en place que cette semaine.

Le seul fait d'exister est une force de dissuasion

Jacques Duchesneau

«Ils avaient un besoin urgent de parler, d'expliquer des choses. Avec la ligne de signalement anticorruption (450 431-0031) et le site Internet (www.bipa-vsj.ca), les gens peuvent signaler tout acte de corruption, de fraude, de pot-de-vin, de fausse facturation ou d'inconduite dans le processus des contrats à Saint-Jérôme», ajoute-t-il.

Dénonciation anonyme

Les gens qui souhaitent dénoncer de façon anonyme pourront le faire par le site Internet qui est la formule sécurisée. «Nous ne ferons pas de recherches pour savoir qui nous écrit. Nous sommes là pour amasser de l'information, la vérifier. Chaque dénonciation apporte un morceau au casse-tête», souligne l'inspecteur général.

Protection des lanceurs d'alerte

Jacques Duchesneau salue le courage politique du conseil municipal pour la mise en place du BIPA et de son engagement à protéger tout employé qui dénoncerait une situation. «La Ville de Saint-Jérôme est la 3<V>e<V> ville au Québec à mettre en place un inspecteur général après Montréal et Laval.

M. Duchesneau va aussi donner de la formation aux employés. «Tout le monde doit connaître ce qui est correct ou non. On doit les guider afin que tous travaillent dans le même sens et aient la même information. On doit les guider et c'est aussi mon rôle», indique-t-il.

Pour rejoindre le Bureau de l'intégrité professionnelle et administrative (BIPA) 450 431-0031 ou www.bipa-vsj.ca