Sections

Comprendre les dangers de la route par la simulation

Académie de conduite Ford


Publié le 12 mai 2017

Zachari Pontbriand et l'agent Pierre Morel.

©(Photo: TC Media – Élaine Nicol)

MIRABEL. Plus de 200 jeunes ont vécu toute une expérience sur la piste ICAR de Mirabel avec l'Académie de conduite Ford en découvrant les risques de la conduite automobile, le tout sur un circuit contrôlé et sécuritaire.

Le programme Des bonnes habitudes pour la vie de l'Académie de conduite Ford permet aux nouveaux conducteurs d’apprendre et de pratiquer des techniques de conduite sécuritaires en plus de démontrer les dangers des textos au volant, de la vitesse et de la conduite avec facultés affaiblies par les drogues ou l'alcool.

Des élèves de six écoles secondaires ayant un permis d'apprenti conducteur ont été sensibilisés à différentes attitudes au volant. L’agent Pierre Morel, préventionniste-relationniste communautaire au Service de police de la ville de Mirabel était sur place pour sensibiliser les jeunes conducteurs aux dangers des drogues et alcool au volant. À l'aide de lunettes, qui simulent les effets sur la vision lorsque l'on a les facultés affaiblies par l'alcool, les jeunes ont pu conduire sans les lunettes, puis  avec elles sur un circuit avec des cônes prévus à cet effet.

«C'est difficile de se concentrer sur le trajet et il est impossible de bien s'aligner avec cette vision. Lorsqu'ils font l'exercice, ils comprennent les dangers et les conséquences qui peuvent suivre», souligne l'agent.

Zachari Pontbriand, 17 ans, est l'un des jeunes qui ont fait l'essai des lunettes: «C'est difficile de suivre le trajet, c'est impossible de s'aligner. De voir les autres le faire et de le vivre, c'est complètement différent et ça fait réaliser les dangers de la conduite avec les facultés affaiblies», a-t-il souligné content de son expérience.

Camille Villeneuve a expérimenté la conduite tout en textant.
(Photo: TC Media – Élaine Nicol)

Camille Villeneuve 17 ans a, quant à elle, témoigné de son expérience de conduite tout en textant. «C'est difficile de bien conduire en textant, on le réalise lorsque l'on doit suivre un circuit précis avec des obstacles. J'ai trouvé l'expérience très instructive», a témoigné la jeune conductrice. «La conduite tout en textant leur démontre qu'ils ne peuvent être concentrés sur la route et c'est en l'expérimentant qu'ils le découvrent. Ce qui est bien avec l'Académie de conduite Ford, c'est qu'on peut essayer ces comportements sur un circuit sécurisé», explique M. Morel.

Depuis 2014

L'Académie de conduite Ford est implantée au Canada depuis 2014. «C'est la deuxième année que l'Académie se déplace à ICAR. Des policiers de plusieurs municipalités étaient sur place. De plus, la Société d'assurance automobile du Québec était aussi sur les lieux pour démontrer les dangers de se placer dans les angles morts d'un camionneur tant pour les automobilistes, les cyclistes qu'un piéton. Cette année, quatre villes au Canada sont visitées par l'Académie de conduite Ford: Mirabel, Toronto, Calgary et Edmonton.