Une jeune entrepreneure lance sa compagnie de mode


Publié le 19 avril 2017

Marina Dubois suit des cours à l'université afin d'avoir les outils nécessaires pour lancer son entreprise de mode.

©TC Media – Élaine Nicol

ENTREPRENEURIAT. Après avoir connu un succès sur Facebook grâce à un concours mettant en vedette l’une de ses tuques faites à la main, Marina Dubois a décidé de poursuivre des études en administration à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), campus de Saint-Jérôme, pour pouvoir lancer sa propre compagnie de mode.

La jeune femme de 22 ans vient de remporter le titre d’entrepreneure du mois (mars 2017) remis par l’Association des clubs d’entrepreneurs étudiants du Québec (ACEE), un honneur qui lui offre une très belle visibilité.

Passionnée de mode, Marina a complété une technique dans ce domaine au Cégep Marie-Victorin. Elle a choisi ce collège puisqu’il lui permettait de se spécialiser en fourrure. «J’ai toujours voulu travailler la fourrure, tout en la respectant, comme nos ancêtres. Je ne fais aucun gaspillage», a précisé la designer.

Depuis, elle a fondé son entreprise, MD Mode, qui se spécialise dans la conception d’accessoires de mode et de vêtements.

Dans le cadre d’une campagne de financement, les ventes de ses tuques tricotées ont décollé! «J’ai fait tirer l’une de mes tuques sur les réseaux sociaux et j’ai été surprise par la réception des gens. Plus de 6000 personnes ont participé aux concours», a lancé Marina qui ne s’attendait pas à un tel succès.

Elle a reçu des demandes de tuques d’un peu partout au Québec. «Les gens me faisaient confiance bien que je n’utilisais pas un site sécurisé pour les transferts d’argent. Ils m’envoyaient des transferts bancaires sans hésitation. Heureusement, quelques jours plus tard, j’ai découvert le site Etsy qui permet de vendre mes produits sur un site sécurisé», a raconté Marina Dubois.

La résidente de Val-Morin a dû apprendre et a su composer avec la critique. «Mon concours a été un succès, mais il y a toujours des gens qui critiquent. J’ai reçu des messages concernant l’utilisation de la fourrure sur mes tuques.  J’ai dû leur expliquer que pour moi, la fourrure est une matière sacrée et que c’est pour cette raison que je la recycle».

Fonder son entreprise

Marina travaille une trentaine d’heures par semaine pour une entreprise et poursuit ses études en administration à temps partiel. Elle a pour objectif de fonder sa propre entreprise en mode. «J’aimerais ouvrir une boutique qui permet la vente de produits d’entrepreneurs de partout au Québec. Je veux offrir une visibilité à tous les artistes de la province», a souligné celle qui vendrait, par le fait même, ses propres produits.

Marina s’apprête à lancer son site web et à se mettre à la conception de différents produits. «J’ai manqué de temps dernièrement pour créer des nouveautés, mais je veux m’y remettre activement!», a conclu Marina Dubois qui fait partie du Club de FEU, futurs entrepreneurs universitaires, à l’UQO campus de Saint-Jérôme.

Les produits de Marina Dubois sont vendus sur son nouveau site web au lineditmode.com.