Sections

L'utilisation du cellulaire au volant sous la mire des policiers


Publié le 4 octobre 2017

L'utilisation du cellulaire au volant était la principale cible des policiers.

©(Photo d'archives)

LAURENTIDES. De concert avec l’Association des directeurs de police du Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec, incluant Contrôle Routier Québec, la Sûreté du Québec a mené une opération spéciale sur la distraction au volant.

Cette opération a eu lieu du 22 au 28 septembre sur les routes du Québec. « Pour la Sûreté du Québec, plus de 650 constats d'infraction ont été émis au cours des nombreuses opérations effectuées sur l’ensemble du territoire de l’Outaouais et des Laurentides», a souligné le sergent Marc Tessier de la Sûreté du Québec pour la région Outaouais Laurentides. Malheureusement, la SQ n'est pas en mesure de nous dire le nombre d'infractions qui sont reliées uniquement à l'utilisation du cellulaire au volant.

Le cellulaire: l'une des principales causes de distraction

Les policiers ont particulièrement ciblé l’utilisation du téléphone cellulaire au volant et sont également intervenus face aux autres infractions en vertu du Code de la sécurité routière et du Code criminel, dont le port de la ceinture de sécurité et la vitesse. L'utilisation du cellulaire était particulièrement ciblée, étant l'une des principales causes de distraction des conducteurs.

«La collaboration entre les différents partenaires alliant à la fois l’éducation, la prévention, l’intervention et la communication est toujours très bénéfique pour le bilan routier et contribue à améliorer le sentiment de sécurité des usagers du réseau », ajoute le sergent Tessier.