Dix Laurentiens au Guatemala

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le 11 juillet dernier, un groupe de dix personnes quittaient les Laurentides pour se rendre au Guatemala afin de réaliser un stage de solidarité internationale de trois semaines avec l'organisme de coopération internationale Solidarité Laurentides Amérique centrale (SLAM). En partageant le quotidien des Guatémaltèques, ils ont pu en apprendre davantage sur leur mode de vie, leur culture et les défis auxquels ils sont confrontés tout en leur apportant une aide concrète.

M. Yves Nantel de SLAM en compagnie des responsables de la communauté Las Flores,en train d'examiner un réservoir de captation d'eau potable.

Dans un premier temps, le groupe s'est rendu à Quetzaltenango afin de suivre des cours d'espagnol dans une école locale de langues à raison de 5 heures par jour (un élève, un professeur) tout en logeant chez des familles guatémaltèques. Cette immersion totale auprès des familles a permis d'expérimenter la vie typique des habitants du Guatemala. Par la suite, les stagiaires ont entrepris un périple à cheval de 2 heures et demie vers la communauté Buenos Aires, une communauté isolée de la région du Péten (nord du Guatemala) vivant dans l'extrême pauvreté. Là-bas, ils ont pu partager la vie quotidienne des 28 familles de la communauté et fraterniser avec elles.

Le défi était de taille : pas d'eau potable, pas de toilette sèche, pas d'électricité, à plus de 2 heures des soins de santé, hébergement élémentaire dans un bâtiment sur terre battue, chaleur torride de la forêt tropicale, bestioles indésirables, alimentation approchant les rations habituelles de ces gens, etc. Les stagiaires ont contribué à la somme de 4 000 $ servant à la réalisation d'un petit projet de coopération servant à toute la communauté. Les membres du village ont choisi la construction de latrines de type « latrines sèches familiales à engrais » pour chaque famille. De plus, les stagiaires apportaient du matériel scolaire et de bricolage, des jouets, des gants de travail, des vaches à eau, etc. « Nous considérons que c'est un privilège pour nous de vivre une telle expérience de solidarité. De plus, pour toute personne ayant une quelconque préoccupation pour la solidarité et la justice sociale, c'est une alternative intéressante au tourisme commercial aseptisé socialement. En prime, l'aventure est toujours au rendez-vous » a conclu le responsable du groupe, Yves

Nantel de SLAM.

Une fois le stage terminé, M. Nantel, ainsi que Mmes Diane Thériault et Monique Lapierre, responsables des projets de coopération à SLAM, ont visité quatre autres communautés de paysans dans la même région. Ces dernières reçoivent actuellement une aide financière de SLAM pour la satisfaction de besoins de base tels que l'approvisionnement en eau potable, la construction d'une clinique de santé et l'apport en médicaments et la formation de sages-femmes et de promoteurs de santé rurale.

Slam

Depuis 1984, SLAM fait la promotion de la solidarité internationale dans la région des Laurentides par différentes activités de sensibilisation concernant divers enjeux internationaux. Membre de l'Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), SLAM promeut le commerce équitable, appuie certaines revendications des peuples du Sud et organise depuis 2004 un stage de solidarité internationale au Guatemala.

Organisations: Association québécoise des organismes de coopération internationale

Lieux géographiques: Guatemala, Quetzaltenango, Buenos Aires Région du Péten Région des Laurentides

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires