Liste des blogues

Jean-Luc Roux - Dr Maurice Larocque

Engraisser coûte cher. -  Engraisser coute cher.  Des sondages faits dans des pays occidentaux montrent que les gens obèses ou en surpoids consultent de moins en moins les professionnels de la santé pour maigrir.  Au même moment, l’Organisation Mondiale de la Santé note que l’obésité est en progression alarmante à travers le monde et sonne l’alarme en parlant d’épidémie.  D’autres recherches démontrent que l’espérance de vie en bonne santé d’une personne selon son degré de surpoids varie entre 48 et 64 ans. WOW!!!  Comment expliquer que depuis 2008, les gens semblent se désintéresser de leur surpoids?  En 2008, c’était le début de la récession mondiale. Qui dit récession, dit insécurité.  Au Québec, il y a une expression qu’on entend souvent : manger ses émotions. Nos recherches démontrent clairement le lien entre les émotions et la prise d’aliments pour les gens en surpoids ou obèses, comme la prise d’alcool pour un alcoolique.  Il faut maintenant savoir que calmer son insécurité en mangeant, n’est pas vraiment une bonne idée. Ça ne fait qu’empirer le problème. En plus, maigrir coûte moins cher qu’engraisser.  Et oui!  C’est ce que nous avons évalué en tenant compte des coûts du panier alimentaire pour votre poids actuel moins les coûts associés à nos régimes amaigrissants et notre suivi professionnel.  Pour la grande majorité des gens en surpoids ou obèses, les économies peuvent varier entre 50 et 150.00$/mois.  Et oui! : Maigrir coûte moins cher qu’engraisser.  Ça peut aider à l’insécurité et surtout à une bonne santé.  Dr Maurice Larocque Bonne motivation     Clinique Motivation Minceur…

Photo : Jean-Luc Roux 26 août 2015

Pharmacien Olivier Dannel - Chronique Santé Sainte-Sophie

Qu’est-ce que votre pharmacien peut faire pour vous ? - Votre pharmacien est maintenant autorisé à exercer 7 nouvelles activités professionnelles Prescrire un médicament Lorsqu’aucun diagnostic n’est requis Dans certaines situations, votre pharmacien peut vous prescrire des médicaments lorsqu’aucun diagnostic n’est requis, par exemple, pour prévenir certains problèmes de santé.  ADMINISTRER UN MÉDICAMENT AFIN D’EN DÉMONTRER L’USAGE APPRO PRIÉ* Si votre médecin vous a prescrit un médicament que vous devez prendre de façon régulière (par inhalation, voie orale, topique, sous-cutanée, intradermique ou intramusculaire), votre pharmacien peut vous administrer le médicament afin de vous apprendre à bien le faire, une fois que vous serez de retour à la maison.  SUBSTITUER UN MÉDICAMENT EN CAS DE RU PTURE D’APPRO VISIONNEMENT Si le médicament qu’on vous a prescrit est temporairement indisponible, votre pharmacien peut le remplacer par un médicament de la même famille. AJUSTER L’ORDONNANCE D’UN MÉDECIN Pour que votre traitement soit efficace et sécuritaire, votre pharmacien peut ajuster une ordonnance médicale, c’est-à-dire modifier la forme, la posologie, la quantité ou la dose d’un médicament prescrit.  PRESCRIRE DES MÉDICAMENTS POUR CERTAINES CONDITIONS MINEURES Pour certains problèmes de santé courants ou facilement reconnaissables et traitables, ayant déjà fait l’objet d’un diagnostic et d’une ordonnance médicale dans le passé, votre pharmacien peut prescrire un médicament.  PRO LONGER L’ORDONNANCE D’UN MÉDECIN Pour éviter que votre traitement ne soit interrompu avant votre prochain rendez-vous chez le médecin, votre pharmacien peut prolonger certaines ordonnances médicales pour une durée limitée.  PRESCRIRE DES ANA LYSES DE LABORATOIRE Pour s’assurer que votre thérapie médicamenteuse est efficace et sécuritaire, votre pharmacien peut prescrire certaines analyses de laboratoire.…

Photo : Pharmacien Olivier Dannel 08 juillet 2015

Louis Picard - Environnement

Indépendance énergétique (suite) - Dans la dernière chronique, nous avons établi le fait qu’avoir un plan B énergétique est grandement souhaitable, étant donné les variations de conditions climatiques et les impacts associés. Or, par où commencer afin d’avoir un plan qui est sensé pour nous? La première étape est de faire l’inventaire de notre consommation. Je sais qu’elle implique un peu de travail, mais ça en vaut la peine! Je vous propose une approche simple, qui consiste à évaluer en pourcentage où vous vous situez par rapport aux données statistiques présentées dans l’article précédent. Donc, prenez une semaine typique et évaluez le pourcentage de chaque catégorie du tableau ci-bas.                      Moyenne      Ma consommation Transport        27 %                                    Résidence       24 %                                   Loisirs              9 %                                    Chauffage         _                                       Une fois le travail fait, identifiez le secteur qui remporte la palme. Ensuite, posez-vous la question suivante : qu’est-ce que je peux faire pour réduire ma dépendance à ce poste de consommation d’énergie? Par exemple, disons que votre plus…

Photo : Louis Picard 17 décembre 2013

Valérie Fauvelle - Chiropratique

Nouvelle chiropraticienne à la clinique Chiropratique de la vieille Gare! Quand le travail est synonyme de douleur - Peut-être vous est-il déjà arrivé de ressentir de la douleur lorsque vous travailliez? Par exemple, lors d’une tâche avec des gestes répétitifs? Dans ce cas, vous souffrez possiblement d’un trouble musculo-squelettique. En effet, ce dernier représente plus de 70 % des maladies professionnelles reconnues. Selon les statistiques, un travailleur sur dix serait affecté par ces douleurs, causées par la répétition des mouvements quotidiens. Les troubles musculo-squelettiques atteignent les articulations, les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs, inférieurs et du tronc. La cause de ces douleurs est due à certains facteurs biomécaniques, soit à la répétition des gestes, aux efforts excessifs, aux postures non naturelles, aux angles articulaires extrêmes, à l’exposition au froid ou aux vibrations. De plus, les facteurs psychosociaux peuvent également avoir des répercussions négatives, ces derniers font référence à la perception que vous avez de votre travail, au degré d’insatisfaction et au manque de reconnaissance. Le syndrome du tunnel carpien est parmi les troubles musculo-squelettiques les plus répandus, il est souvent associé à la surutilisation de la souris à un poste d’ordinateur. Il se manifeste par des sentiments de fourmillements ou d’engourdissement dans les doigts. En ce qui a trait au traitement, la diminution des mouvements qui créent les douleurs musculo-squelettiques demeure la solution la plus efficace. Il est également possible de porter une attelle afin de limiter le mouvement de l’articulation douloureuse. De plus, l’application du froid ou encore des exercices spécifiques permettent de réduire la douleur et l’inflammation. En cas d’apparition de trouble musculo-squelettique, n’hésitez pas à consulter un…

1
Photo : Valérie Fauvelle 09 août 2013

Pierre-Paul Bourdages - Juridique

Conflit chez Noémie, qu'est-ce que le juge en dit? - Dans notre dernière chronique, nous vous proposions une mise en situation ayant pour thème le choix de l'école d'un enfant entre le public et le privé. Ainsi, nous avons coiffé l'examen de cette question par le titre suivant : Conflit chez Noémie : école publique ou privée? Au terme de cet exercice, nous vous demandions de répondre à quelques questions. Afin de vous mettre en contexte et particulièrement pour celles et ceux qui n'auraient pas lu la précédente chronique, nous reprenons ci-dessous l'intégral de notre exposé avec les questions en conclusion. Noémie, 12 ans, est sur le point d'entrer au secondaire. Ses parents, Rachel et Antoine, sont séparés depuis moins d'un an et cette jeune fille est l'aînée de trois enfants, dont les plus jeunes sont âgés respectivement de 7 et 10 ans. Les revenus de ses père et mère sont respectivement de l'ordre de 50 et 100 000$, chacun vivant avec un nouveau conjoint et formant une nouvelle cellule familiale avec enfants. Rachel tient mordicus à ce que sa fille aille à l'école privée, elle qui a eu un parcours dans la normale au primaire et qui n'a pas de difficultés particulières sur le plan de son comportement ou de sa vie sociale. Elle veut que Noémie ait la même chance qu'elle, soit de faire son secondaire en institution privée. Qui plus est, gardienne légale de sa fille, Rachel a déjà inscrit Noémie à l'Académie La bonne entente et a même défrayé seule les frais qui en découlent. Antoine, quant à lui, ayant des…

Photo : Pierre-Paul Bourdages 04 septembre 2013